Représentant les privés d’emploi dans la région, le chef de l’Etat ne daignera pas nous recevoir ; il est àsupposer.

mardi 28 octobre 2008
par  AC ! RES

Communiqué

Représentant les privés d’emploi dans la région, le chef de l’Etat ne daignera pas nous recevoir ; il est àsupposer.

Pourtant son intervention porte sur l’emploi. La Champagne-Ardenne dénombre plus de 76 000 chercheurs d’emploi (chiffre mois d’aoà»t), des milliers de Rmistes, des jeunes au chômage qui ne sont inscrits nul part. Dans le département des Ardennes les villes comme Charleville-Mézières, Sedan, Revin connaissent un taux de chômage supérieur, de très loin, àla moyenne nationale (14% - 20%).

Alors que l’on va passer de 190 millions de chômeurs à210 millions dans le monde, selon le directeur général du BIT (bureau international du travail), Mr. Sarkozy va proposer les vieilles recettes éculées (emplois aidés et autres que l’Etat ne peut financer àmoins d’accroître le déficit).

Il va de nouveau stigmatiser les chômeurs pour vanter les mérites de la fusion de l’ANPE/ASSEDIC, puis présenter le RSA comme la panacée alors que les bénéficiaires du RMI resteront dans un système où la précarité et la pauvreté sont la règle. ils verront leurs droits connexes amputés, par ailleurs. Ceci vaut également pour les allocataires de l’API (allocation parent isolé).
Ce sont, àterme, tous les minima sociaux qui sont remis en cause au nom d’une "rigueur budgétaire" alors que l’on fait des cadeaux aux banques ( 360 milliards), et aux plus riches avec le bouclier fiscal.

Combien va encore coà»ter cette visite au contribuable ?

Nous appelons le monde du travail, mais aussi toutes celles et tous ceux qui souffrent de leur situation àse rendre àRethel le mardi 28 octobre 10H45 devant la mairie pour dire non àcette politique libérale - Non au capitalisme, àla spéculation et àl’exploitation des salariés.

AC ! Champ.ard.

le 27 octobre 2008


Commentaires