où s’arrêtera le machiavélisme

jeudi 18 décembre 2008
par  AC ! RES

Communiqué

où s’arrêtera le machiavélisme

Après avoir démantelé les acquis sociaux issus du Conseil National de la Résistance, N. Sarkozy s’en prend cette fois-ci au préambule de la Constitution de 1946.

Aujourd’hui il va introduire, àl’école polytechnique àPalaiseau, un discours sur la "diversité".

Ce que nous apprenons n’était nullement inscrit dans son programme électoral. N. Sarkozy a commandé un rapport àmadame Simone Veil en avril 2008, remis aujourd’hui, pour réécrire le préambule de la Constitution de 1946, ce qu’elle n’a pas fait et nous lui donnons entièrement raison.
Cette réécriture devait introduire la notion de "diversité" mais également la "discrimination positive". Rappelons que madame Veil a été déportée, elle s’est aussi battue pour le droit àl’avortement, ouvrons et fermons la parenthèse.

Nous disons ici que la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 et le préambule de 1946 sont les fondements de la Constitution qui elle seule peut-être modifiée. Ces textes sont des textes solennels qui ne peuvent être réécrits. Dans ce cas pourquoi ne pas modifier l’oeuvre de Victor Hugo.

Il y a lieu ici de se poser certaines questions sur l’attitude du président.

AC ! Champ. Ard.


Commentaires