Tweet bandeau
   Accueil > Revendications et droits > Assurance chômage > >>>> Droit à un revenu personnel et décent : "Négociations" et "tractations" (...) > Acte I - La mobilisation contre la Loi Travail bloque l’austérisation de (...) > PHASE 01 : La [non-]conclusion (?) d’un accord par les organisations (...) > Jeudi 16 juin 2016 : Veto du Medef, le gouvernement a la main > La situation au 20 juin 2016

La situation au 20 juin 2016

lundi 20 juin 2016


En résumé : le paritarisme en défaut, le Medef en échec

L’intransigeance du Medef conduit à l’échec les négociations.
La Ministre va par décret, proroger la convention en cours et y intégrer l’accord des intermittent-es.
>>>> En positif : Le projet d’accord patronal du 30 mai et sa caution, l’engagement envers l’europe de 800 milliards d’économie de l’assurance chômage par an semblent tous deux à la poubelle ; l’accord du 28 avril des intermittent-es lui devrait être mis en oeuvre mis juillet ; le Medef s’est isolé...
>>>> En négatif : il va falloir surveiller le contenu des deux décrets ; la convention en cours va être prorogée en l’état alors que seulement 40% des chômeurs officiels sont indemnisés ; ...

Les faits

La séance du jeudi 16 juin devait conclure : c’est fait, sur un constat de désaccords, au sein du Medef et sur une alternative à sa nuisible toute puissance.
La Ministre a immédiatement annoncé deux mesures sous forme de décrets : la prorogation de la convention assurance chômage en cours jusqu’à accord paritaire, et « agrément » de l’accord intermittents du 28 avril.

Ensuite...

Moralité : la lutte paye, il ne faut rien lâcher et on peut gagner des droits nouveaux !
L’attaque du pouvoir contre nos droits au chômage a été bloquée !
C’est sûr, le contexte était favorable et malheureusement, la majorité des chômeurs pourraient, pour l’instant, ne pas constater d’amélioration de leur situation le 1er juillet prochain mais voilà : l’attaque du pouvoir contre nos droits au chômage a été bloquée !
Le bilan de la séquence est à tirer mais une évidence s’impose : la mobilisation contre la loi travail a grandement contribué à ce résultat qui en février ne paraissait pas certain. Le contexte et le mouvement : il faudrait décrire les actions des différentes composantes de cette partie de l’ensemble.

La « négo » suivante
La Ministre invite les organisations à reprendre la négociation à la rentrée. Comment le Medef verrat il alors les choses ainsi ? Le rapport de force aura-il changé ?
En 2017 sont annoncées les élections présidentielles et législatives et en 2018 celles du Medef.
Une certitude : la préparation de la prochaine « négo » commence dès maintenant.

Lire les décrets, s’organiser pour...
Par prudence.

A suivre :

  • Le résistance des RSAstes dans les départements aux Conseils généraux très anti-social ;
  • la levée de l’interdiction du RSA au -25ans maintenant !
  • La gratuité des transports publics en urgence pour les chômeurs et précaires et leur famille ;
  • l’arrêt des contrôles et sanctions contre les chômeurs et précaires
  • ...

Rendez vous les jeudi 23 et mardi 28 mai prochain à l’appel de l’intersyndicale pour en finir avec le projet de loi Travail et pour des droits nouveaux !

Un emploi c’est un droit ! Un revenu c’est un dû !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut