Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Gironde > Prise de parole pour la manifestation du 2 décembre 2017

Prise de parole pour la manifestation du 2 décembre 2017

Contre le chômage et les précarités

lundi 4 décembre 2017, par AC ! Gironde


En ce moment les médias aux ordres du système vous rabâchent à longueur de temps que tous les indicateurs économiques seraient au vert. La croissance repart, la création d’emploi n’a jamais été aussi haute. La confiance des ménages est au plus haut et les jeunes n’auraient plus peur pour leur avenir. Dans le monde des Goldfinger Macronistes, il faut faire croire à tout pris à la populace appauvrie, miséreuse et précarisée, que tout va mieux pour éviter la révolte. Dans les faits la lobotomisation néolibérale marche à plein ! Les magiciens Macronistes intègrent des champs virtuels dans la réalité qui font croire faussement à une amélioration économique ! Si bien qu’une personne non avertie peut être facilement trompée et manipulée. Dites-vous que l’art de répéter des mensonges à l’envie permet d’occulter la réalité qui est ainsi distordue.

En six mois de pouvoir , Macron et son gouvernement ont déclaré la guerre aux salariés et aux pauvres et font feu de tout bois. Destruction du code du travail avec une loi travail qui est imposé par ordonnances. La loi travail inverse la hiérarchie des normes, permet les licenciements collectifs, diminue largement les indemnités prud’hommales, entre autres ! Que des joyeusetés pour les droits des salariés donc ! Il faut prendre conscience avec cette loi que nous sommes face à un recul civilisationel qui nous renvoie au 13eme siècle avec le retour au règlement des corporations. Le patron est à nouveau le maitre après Dieu dans son atelier ! La loi travail intègre un nouveau rapport de servitude qui n’a plus rien à voir avec la subordination inscrit dans le code du travail, déjà contestable et contesté d’ailleurs.

Et en même temps leur sale propagande insultante se répand contre les pauvres ! Nous serions des fainéants et des assistés. Nous profiterions de nos maigres allocations pour soi-disant prendre des vacances aux Bahamas. Je rappelle à toute fin utile que moins de 50% des chômeurs sont indemnisé par l’Unedic et quand ils le sont les allocations ne passent que rarement le Smic !! Et ne parlons pas des minima sociaux, qui ne représente même pas un tiers du smic brut et avec lesquels on crève de faim au sens propre, aujourd’hui. La stigmatisation des plus faibles et des exclus dévoile la lâcheté de leur arrogance malsaine de classe « riche ».

Dans le même temps la nouvelle convention d’assurance chômage a été appliquée au 1er novembre 2017. Les droits des seniors sont laminés. Les trois ans d’indemnisation suite à un licenciement sont repoussés à 58 ans au lieu de 52 ans comme auparavant. Pire le taux d’indemnisation journalier est en baisse pour tous. Le patronat et les syndicats réformistes ont signé ces régressions pour soi-disant pérenniser le système de l’Unedic, endetté à hauteur de 33,8 milliard d’euros. A chaque négociation ils nous servent la même salade ! Sauf que ce ne sont pas les chômeurs qui sont responsables de cette situation mais bien le patronat qui use et abuse des ruptures conventionnelles et des Cdd, responsables à eux seul de 50% de l’endettement. Que les patrons qui précarisent, payent en conséquence !

Macron, le trader de la banque Rotschild, fait, lui, la synthèse sur le sujet de l’Unedic. Il veut à la fois étatiser l’Unedic et imposer une assurance chômage universelle en ouvrant des droits aux indépendants et aux démissionnaires. Au passage il détruit la gestion paritaire et se débarrasse des syndicats. Il parle de la création d’une aumône d’état pour les demandeurs d’emploi qui pourra être plus facilement coupée qu’un droit à une assurance chômage. En parallèle il augmente de 1000 le nombre de contrôleurs à Pôle emploi. La conception de Macron c’est faire semblant d’ouvrir de nouveaux droits tout en prévoyant déjà de vous les reprendre en vous radiant par des contrôles démultipliés.

Macron à l’audace, alors que depuis 6 mois avec le maintien du CICE, la suppression de l’ISF ils ne cessent de faire des cadeaux aux plus riches, de vouloir augmenter les radiations de chômeurs, les privant de leurs indemnités parce qu‘ils refusent la misère et la destitution sociale qu‘on leur prépare…….. 

Et pour occulter les chiffres du chômage et masquer la misère dont sont responsables les élus politiques de tout bord, les élites, les oligarques, les patrons et les riches, la ministre du travail, Muriel Pénicaud, a décidé de ne plus commenter les chiffres mensuels de la Dares. Elle préfère commenter tous les trois mois les chiffres de l’INSEE, plus favorables selon elle, puisque plus précis sur les évolutions de l’emploi. Exit, donc, les chiffres du chômage, le nombre de chômeurs, le nombre de radiations qui au passage est toujours de 315 000 ce mois –ci ! Exit, la précarisation, les précaires et la précarité au profit des évolutions de l’emploi, de la politique de l’emploi et la création d’emploi. La bidouilleuse de la rue de Grenelle, reine de la manipulation, préfère annoncer 49500 créations d’emploi en trois mois plutôt que commenter l’augmentation régulière du nombre de chômeurs, encore de 0,2% ce mois avec en plus 315 000 radiés. Et oui dans un cas on fait croire que la situation s’améliore tandis que dans l’autre la situation se détériore largement et continuellement ! 49500 créations d’emploi face à 6 millions de chômeurs officiel c’est « PI-Neuts », de la propagande libérale de bas étage que même un enfant ne pourrait croire !

Le seul moment ou leur propagande libérale nauséabonde à fait flop, c’est quand Pôle emploi a annoncé que sur 270 000 contrôles, 86% des demandeurs d’emploi remplissaient parfaitement leurs obligations effectives de recherche d’emploi.. Et sur les 14% pris en faute soi-disant, seul 40% étaient indemnisés par l’Unedic et 36% ne touchaient rien. Macron , mais ou sont les fraudeurs dont tu parles à longueur de temps avec tes amis du CAC 40 ? Surement dans vos imaginations d’hommes pathologiques à l’image de votre monde libéral malade !.

Mais les attaques contre les plus faibles ne s’arrêtent pas là ! La baisse de l’allocation logement de 5 euros pour tous depuis novembre, impactera d’autant plus durement les personnes vivant avec les minimas sociaux et aura surement des conséquences sur les futures expulsions de logement ! L’année prochaine est prévus une autre baisse de 10 euros ! Les bailleurs sociaux doivent aussi baisser leur loyer de 60 euros. Cette obligation met en péril la politique de construction des logements sociaux ! Le 1er sinistre, Edouard Philippe, annonce que le manque à gagner se récupérera sur la TVA ! Là, aussi, le coefficient de pourcentage s’impactera plus durement sur les petits revenus que sur les gros salaires ! Vous avez dit politique de classe ………Et ils se disent être un gouvernement ni de droite ni de gauche…..!!

Et ce n’est pas fini, d’un coup de main, l’autocrate de l’Elysée, pressé par la commission européenne de faire des économies, décide d’un revers de manche de ne pas renouveler les contrats aidés. C’est 500 000 personnes qui vont pointer au chômage à termes ! Si on dénonce ces contrats-bidons c’est parce-que justement cela permet de démultiplier la précarité. Mais nous ne pouvons accepter que 500 000 personnes soient jetées par la volonté du prince, au chômage, sans respect aucun pour les salariés qu’ils sont ! Nous devons lutter ensemble pour exiger des CDI pour tous à 32h !

Que dire de la Suppression au 31 décembre 2017 du Tarif Première Nécessité, au profit d’un vague chèque à l’énergie payé soi-disant au printemps dont on ne connait pas le montant !
En tout cas dans les faits les plus faibles devront maintenant assumer leurs factures de fluide en totalité quand elles arriveront ! Et ne compter plus sur les aides des conseils généraux, les enveloppes allouées sont en chute libre ……Le résultat a n’en pas douter sera une augmentation des coupures de fluide. Et ce gouvernement du fric rajoute de la misère à la misère ………

Macron a voulu se montrer social et de gauche en augmentant l’Allocation Adulte Handicapé à 800 euros ! Dans la réalité ce qu’il donne d’une main il le reprend de l’autre en diminuant
le montant de l’AHH couple ! Il a fallu que les associations qui s’occupent du handicap montent au créneau et encore ce problème n’est toujours pas résolu.

Et pour finir sachez qu’à Pôle emploi le directeur générale, Jean Basséres, un des bras droits de la campagne électorale de Macron vient de nommer un directeur générale adjoint, Paul Bazin de Jessey, ancien de la « manif pour tous » qui milite à « sens commun », réac, facho et homophobe notoire. Leur volonté affiché c’est d’appliquer une politique fascisante à l’encontre des demandeurs d’emploi ……Cela en dit bien plus long que d’autres commentaires.

Face à la guerre intensive qui est faite par ce gouvernement des riches, salariés, chômeurs, précaires, intermittents, jeunes et moins jeunes, SDF, tous ceux qui aujourd’hui sont concernés par la précarité, doivent développer des luttes d’entraide et de coopération….et être solidaires. Ce sera nos luttes, nos mobilisations et nos mouvements qui feront les différences.
Soyons malins, gardons la tête haute et les idées claires et développons ensemble une guerre de harcèlement contre ceux-là même qui veulent nous voir à terre et qui rêvent d’un retour à l’esclavage ! Car dites-vous bien que ce qui se passe en Libye est largement répandu en Europe et c’est loin d’être un hasard !! Puisque poussé au bout du bout l’extrémisme néolibéral a prévu l’esclavage de tous et , en fin du fin , notre remplacement par les robots !

Bordeaux le 30 novembre 2017

Joëlle Moreau pour AC ! Gironde

PDF - 71.8 ko

.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut