Tweet bandeau
   Accueil > Actualités sociales > Le PS gaze les sans papiers et les rafle

Le PS gaze les sans papiers et les rafle

jeudi 20 janvier 2005, par le réseau d’AC !

La police vient de prolonger la GAV [1] pour les six personnes (5 membres du 9ème collectif et un soutien).
Donc le rassemblement se fera devant le commissariat des lilas (Bd breco - m° mairie des lilas, toute la journée.


Après six jours de présence dans les locaux de la fédération PS du 93, sans chauffage, une grève de la faim en cours et une occupation de la mairie du Pré Saint Gervais par les intermittents, précaires et chômeurs en soutien au collectif, sans qu’aucun responsable du parti
socialiste ne soit venu discuter avec les sans papiers, les six « militants-vigiles  » socialistes, qui harcelaient continuellement les personnes, ont concrétisés leur harcèlement en empêchant les sans papiers de venir aux fenêtres saluer leur famille et leur soutien.

Ces militants-vigiles n’ont rien trouvé de mieux àfaire que d’agresser physiquement les sans papiers au gaz lacrymogène, au gaz au poivre et TOZER (femmes et enfants compris). Ils sont même allés jusqu’àpoursuivre trois personnes réfugiées dans un bureau et ont défoncé la porte pour les en éjecter.

Nous sommes catastrophés, consternés et restons sans voix par rapport àcette attitude et encore plus surpris qu’ils aient ouvert les fenêtres pour crier : « Au secours, police, il faut faire quelque chose !  ». Le bourreau se transformant alors en victime !

Les sans papiers se sont alors réfugiés dans la grande salle de réunion du rez de chaussée. Les forces de l’ordre ont brisé la porte d’entrée et ont foncé comme des chiens fous dégageant et tirant les femmes, les enfants (dont un de un mois et deux de un ans) et les hommes pour les faire sortir sous une pluie battante sans protection.

Il n’y a eu aucune arrestation durant l’évacuation des locaux hormis une femme soutien arrêtée avant l’intervention. C’est alors que le service d’ordre du PS s’est mis àpointer du doigt certains sans papiers, allant jusqu’àen poursuivre d’autres àl’aide des policiers. Quatre personnes venues chercher leurs affaires à
l’intérieur de la fédération PS n’en sont jamais ressorti.

Bilan de l’opération : huit arrestations dont cinq sans papiers. L’un d’entre eux a été envoyé àl’hôpital inconscient, une femme est toujours hospitalisée, les trois enfants gazés ont été examinés.

Nous sommes plus que choqués et nous regroupons toutes nos forces pour sortir nos camarades arrêtés injustement.

- infos sur le 9e collectif des sans papiers.

Notes

[1Garde àvue.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut