Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Angers > Action à l’Anpe Lafayette d’Angers

Action àl’Anpe Lafayette d’Angers

vendredi 9 mars 2007, par AC ! Angers


Nous (AC ! Angers) sommes intevenus dans une agence Anpe d’Angers (Anpe
Lafayette) jeudi 22 février àune vingtaine environ, principalement pour
dénoncer les controles mensuels àl’Anpe (et donc les sanctions-radiations
qui en découlent) et les mensonges des chiffres officiels du chomage.
Bonne couverture presse (télé locale + 2 journaux locaux + 1 radio locale +
télé régionale).
Bonne écoute des chomeurs présents.
Ci-dessous les articles des deux journaux locaux.
Voir aussi notre bulletin d’info de mars 2007.

Ouest France du 23 février 2007

Agir ensemble contre le chômage manifeste àl’ANPE

Selon AC ! , "Les devoirs ne cessent de croître pour les chômeurs :
formation bidon, acceptation des pires boulots et des contrats précaires
sous payés". »

Jeudi matin, une dizaine d’adhérents àl’association AC ! (Agir ensemble
contre le chômage) sont venus déployer une banderole dans les locaux de
l’ANPE, place Lafayette. Il s’agissait d’interpeller autant les salariés de
l’agence « obligés de contrôler, sanctionner, radier ou de placer coà»te que
coà»te dans un emploi ou une formation plus ou moins bidon d’autres salariés
actuellement au chômage  », que les demandeurs d’emploi. Pour que tous
ensemble « exigent l’arrêt des contrôles mensuels, du harcèlement moral, des
radiations-sanctions, imposent l’abandon du dossier unique fichant les
demandeurs. Et l’arrêt du business privé du placement au sein de l’ANPE avec
ses convocations collectives inutiles et absurdes... ».

AC ! Appelle aussi de ses voeux un « véritable système d’indemnisation de
toutes les formes de chômage » qui garantirait le Smic pour tous et le droit
àune vraie formation.

AC ! Angers, 104 ter, avenue Pasteur. Permanences le vendredi de 14h à16h.
Tél. 0241378896 (ac.angers@free.fr).

— -

Courrier de l’Ouest du 23 février 2007

Trop de contrôles ?

Des protestataires investissent l’agence ANPE LaFayette

« Bonjour. On ne veut pas vous déranger longtemps dans votre recherche
d’emploi, mais...  » A 10h40, hier, un groupe d’une vingtaine de militants du
collectif AC ! (Chômeurs, travailleurs précaires et salariés) a investi, dans
le calme, l’agence ANPE LaFayette.

Ayant déployé une banderole qui, lettres blanches sur fond noir,
revendiquait radicalement, 1’« arrêt des contrôles et radiations  », les
protestataires ont lu, puis distribué un message.

Celui-ci dénonçait les « statistiques truquées » (les demandeurs d’emploi
officiels représentent moins de la moitié des inscrits àl’Anpe) et les
maigres droits toujours plus réduits (47% des chômeurs ne sont pas
indemnisés, contre 41% en 2003).

Au cour de l’agence « le lieu même où s’exerce la pression sur des personnes
au chômage, avec l’instauration d’un contrôle mensuel, véritable outil de
sanction et de radiation, et la systématisation de convocations collectives
inutiles, absurdes, voire inhumaines  », les manifestants ont dénoncé un
système « de plus en plus gestionnaire qui n’accorde plus de place aux
parcours individuels et personnalisés, dont les agents, littéralement
investis d’un porte-feuille, sont des gestionnaires de stocks, placeurs d’emplois
ou de formations souvent bidons  », ainsi que « le business privé du
placement établi en son sein  ».

Le collectif réclame « un véritable système d’indemnisation de toutes les
formes de chômage, garantissant àtous un revenu àhauteur du SMIC, et le
droit àune vraie formation  ».

— -

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut