"Négo" marché du travail Séance vend. 21 déc. 07

<P ALIGN=CENTER>"Modernisation" du marché du travail ???</P>
vendredi 21 décembre 2007

Cette séance du 21 décembre a permis au patronat de répondre aux interventions des organisations syndicales vendredi 14 décembre, contre la libéralisation des licenciements.
Ils les a déçu (!).

"La réforme du marché du travail a suscité des discussions "tendues" vendredi àl’approche de la fin de la négociation début janvier, plusieurs syndicats accusant le patronat de "reculer" ou de faire de la "provocation", ce dont ce dernier s’est fermement défendu.

Vendredi, au Medef, la séance de travail a été écourtée et "assez pénible, tendue" (CGT), "passionnée et un peu dure" (CFDT). Pour FO et la CFTC, "on est passé àdeux doigts de la rupture".

Le patronat a mis sur la table, pendant la séance, un texte qualifié de "transitoire" par la chef de la délégation patronale Cathy Kopp.

La méthode a agacé certains syndicats (CGT, FO, CFTC), qui ont déploré que les précisions écrites portent principalement sur le volet de l’accord auquel le patronat tient le plus.

Le patronat "a été en très net recul. Si c’est une technique de négociation, elle est très dangereuse", a estimé Gabrielle Simon (CFTC), se demandant si le patronat ne faisait pas "de la provocation pour empêcher d’aboutir" et permettre au gouvernement d’imposer par la loi des mesures refusées par les syndicats dans la négociation.

FO et CGT ont aussi été "déçus" et parlé de "recul". "J’espère qu’on ne loupe pas le coche de la sécurisation des parcours des salariés, je n’aimerais pas aller àun accord de façade", a déclaré Stéphane Lardy (FO).

"Pas négatif", Alain Lecanu (CFE-CGC) a trouvé des "petites choses intéressantes" dans le texte, mais noté "une sorte de chantage" du patronat prêt à"donner un peu plus" sur la santé/prévoyance et "un peu moins" sur la formation, "ou l’inverse".
Voir Vendredi 21 décembre, 19h00 AFP Réforme du marché du travail : dernière ligne droite, la tension monte Par Isabelle CORTES et Claudine RENAUD

>>>> A surveiller :

  • la capacité du Patronat àdépasser ses multiples contradictions, sur ce qui est prioritaire àgagner ou ce qu’il est possible de lacher, l’importance du dialogue sociale, les capacités du gouvernement Sarkozy... ;
  • le jeu des organisations syndicales. Tout en affirmant le texte trop déséquilibré, elles font fait des propositions pour « l’encadrer  ».
    De lààle rendre acceptable et surtout conforme aux attentes…
  • ce marché de dupe : dissociée la « négociation  » de l’assurance chômage de celle du contrat de travail, c’est perdre la possibilité de contreparties.
    Mais c’est vrai le chômage baisse ;=)

IMPORTANT : Le lundi 7 janvier, les organisations patronales communiqueront aux autres partenaires sociaux le projet d’accord qu’ils « négocieront  » les mercredi 9 et jeudi 10 janvier pour conclure dans la semaine.

Pour une bonne année 2008 et des fêtes joyeuses,
pas le choix !

>>>> Lire, faire lire et discuter la proposition du patronat, la plate forme unitaire pour la continuité des droits et du revenu
Ne pas les laisser faire !

>>>> Pendant ce temps…

>>>> Voir aussi :
- Mode d’emploi l’emission de AC ! sur FPP
- Différents documents liés àcette "négociation" (avant-projets d’accord, analyses, contre propositions...)


Commentaires